vendredi 30 mai 2014

Hinomaru









 Le drapeau du Japon est un drapeau blanc
avec un grand disque rouge en son centre représentant le soleil.



 

Kimi ga yo










« Kimi ga yo »( " Votre règne " )  est l'hymne officiel du Japon. Ce poème, adressé à l'empereur du Japon, est un waka, ancien style poétique japonais de l' Epoque de l' Heian. L'auteur en est inconnu. C'est le plus court des hymnes nationaux.



Paroles officielles

君が代は                                                 
千代に                                                         
八千代に

細石の
巌となりて
苔の生すまで





Sens des paroles en français

Puisse votre règne
Durer mille ans, pour huit-mille générations,
Jusqu'à ce que les pierres
Deviennent roches
Recouvertes de mousse.









mardi 20 mai 2014

La cascade








                                                                                                                                                
éclair argenté la carpe dans la cascade matin de printemps









Illustration:
Carpe bondissant dans une chute d'eau - Kyôsai Kawanabe (1831- 1899)


vendredi 16 mai 2014

Les Iris




                                       Les iris- Vincent Van Gogh (1889)





ciel d'un jardin vert
blanc un nuage passe
sur les iris bleus











Vincent Van Gogh - (1853- 1890 ) - Peintre et dessinateur néerlandais
Les iris - Peinture de Vincent Van Gogh ( 1889)

jeudi 15 mai 2014

Vincent





                                           Le rêve :"Les corbeaux"
                                             


« Quand il rêve, l’homme est un génie. Il est audacieux et intrépide comme un génie. Voilà ce à quoi je me suis attaché au moment de filmer ces huit rêves. Pour faire un film de ce scénario, il était indispensable de s’exprimer avec audace et sans peur… comme dans un rêve. »

                                                 
                                                                           Akira Kurosawa








Akira Kurosawa (1910-1998) est un réalisateur japonais
Rêves (Yume) est un film japonais composé de huit rêves, réalisé par Akira Kurosawa et Ishirô Honda, sorti en 1990.


lundi 12 mai 2014

Iris d'eau










  iris près d'un pont
 et posée sur une tige
 la sauterelle
                                   










Illustration:
Hokusai  - Iris et sauterelle (Série dite des Grandes Fleurs) vers 1830-1834 

lundi 5 mai 2014

Kodomo no hi








                                                                   


5 mai
On fête au Japon "Kodomo no hi",  la journée des enfants.



    ₪   Même si cette fête est de nos jours consacrée à tous les enfants, elle reste encore ancrée dans la tradition et célèbre toujours plus particulièrement les garçons d'où son appellation d’origine Tango no Sekku ( Jour des garçons).

   On suspend encore des feuilles de shobu (calamus, de la famille des iris) et de yomogi (armoise commune)  aux portes des maisons pour conjurer le mauvais sort. 




                                                                   
       Tous les enfants prennent des bains d'iris. Ils ont parfois même le droit de boire du saké aromatisé à l'iris. Ils peuvent aussi déguster des pâtisseries traditionnelles préparées pour l'occasion.

      De nos jours, les enfants ne reçoivent plus d'armures de samouraï mais les familles ayant des garçons exposent une gogatsu ningyo (poupée de mai) dans le tokonoma (sorte d'alcôve) de la maison.









        Cette fête est également liée à la carpe koï, l'un des poissons les plus symboliques des rivières chinoises et japonaises. Il remonte à contre-courants les grandes cascades du Japon et surmonte ainsi tous les obstacles de la vie


          Selon une légende chinoise, une carpe plus hardie que les autres entreprit de remonter le Fleuve Jaune à contre-courant. Elle mobilisa tout son courage et progressa lentement mais avec persévérance contre les flots. Attendris par tant d'obstination, les dieux du ciel la changèrent en un magnifique et puissant dragon d'eau qui prit fièrement son envol au-dessus des eaux tumultueuses du fleuve jaune.
        Sur la base de cette légende, la carpe est devenue dans la tradition culturelle japonaise un symbole de courage et de persévérance.

   

    Cette légende serait à l'origine des koi-nobori (bannière carpe), des manches à air en forme de carpes koï, qui représentent plus généralement la force et la persévérance du fait qu'elles remontent à contre-courant les rivières et cascades.





            Les carpes de papier de koi-nobori flottent dans les airs et dans les rivières, au gré du courant.




        Ces bannières sont accrochées le long de perches en bambou. La première et la plus large est noire et représente le père. La deuxième est rouge et représente la mère, puis l'on ajoute une carpe pour chaque enfant de la famille. 

      Parfois, on suspend aussi des rubans rouges et blancs ou une manche à air multicolore symbolisant les flots des rivières.  

     Tous ces rites symboliques permettent de souhaiter bonheur et santé aux enfants. Chacun représente la purification, la croissance, la force, le courage, et la persévérance. Des qualités que l'on espère particulièrement pour les garçons puisque cette fête leur était initialement destinée.













Les petites filles ont leur propre fête : le 3 mars, pour  Hina Matsuri , la fête des poupées. 

samedi 3 mai 2014

Les "Huit Ponts"






l'eau ondule
sur les rangées d'iris
matin naissant












Illustration : Suzuki Harunobu (Vers 1725-1770). Les « Huit Ponts » dans la province de Mikawa. Vers 1767-1768

Lieu-dit les Huit-Ponts (Yatsu-hashi), province de Mikawa, appelé ainsi parce que la rivière se sépare en bras comme des pattes d'araignée et qu'on passe sur huit ponts.