vendredi 31 mars 2017

Attraction








Pourtant je prie les anges.
Rien ne s'oppose.
L'or se mêle au vent.
J'attends et déjà voit venir,
Ce rien que seule je vois
Car je l'attendais seule.




Illustration:
Runaway - pastel d'Amy Adler

Amy Adler



2 commentaires:

  1. La solitude ouvre les yeux sur les ors de l'instant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Marie. Ta phrase est vraiment belle. Il faudrait savoir appréhender les inévitables moments de solitude, avec sérénité et optimisme. Bonne fin de soirée et un grand merci.

      Supprimer

Vous pouvez laisser un commentaire: